Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 21:57

Afin de vous faire patienter,  en attendant d' autres histoires de Guthin  et pour que mon blogRank  ne plonge pas dans les profondeurs  abyssales sourires..........

J'ai puiser dans ma bibliothèque,  car chez Quichottine  il n' y avait pas de J.Prévert sur l' étagère ou celui qui l' a emprunté ne l' a pas remis à ça place.
Prévert et Aragon font partie des poètes que j' affectionne.  C'est peut être mon esprit soixante huitard qui refait surface, je pense que   Pb-r   y est sûrement pour quelques chose avec  son livre " 30 jours en Mai "que je vous conseille de lire. Pour ceux qui n'ont pas connu cette période, ou ceux qui n' étaient pas à Paris au moment des "événements "(Mot utilisé pour signifier cette période ou révolution de la jeunesse française).

Mais laissons place à la poésie....

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit



CHANSON DU GEÔLIER
 

Où vas-tu beau geôlier 
Avec cette clé tachée de sang 
Je vais délivrer celle que j'aime  

S'il en est encore temps 
Et que j'ai enfermée 
Tendrement cruellement 
Au plus secret de mon désir 
Au plus profond de mon tourment 
Dans les mensonges de l'avenir 
Dans les bêtises des serments 
Je veux la délivrer 
Je veux qu'elle soit libre 
Et même de m'oublier 
Et même de s'en aller 
Et même de revenir 
Et encore de m'aimer 
Ou d'en aimer un autre 
Si un autre lui plaît 
Et si je reste seul 
Et elle en allée 
Je garderai seulement 
Je garderai toujours 
Dans mes deux mains en creux 
Jusqu'à la fin des jours 
La douceur de ses seins modelés par l'amour.



Jacques Prevert.

Ecrivain français

1900- 1977

Partager cet article

Repost 0
Published by la plume de Guthin - dans Essais et Poèsies
commenter cet article

commentaires

JIMA 16/05/2008 14:26

J'adore ton espace. Bravo! J'y reviendrai car il y a beaucoup de lecture intéressante. KenavoJe te mets de suite dans mes liens (si tu n'y vois pas d'objection)

la plume de Guthin 16/05/2008 19:49


Tu es ici comme chez la  forêt est assez grande pour tout le monde


loralie 28/04/2008 09:36

oh un de mes poèmes et poètes préférés. félicitation pour ce choix ;-)Je te souhaite une bonne semaine ^^

marie 23/04/2008 12:23

En tant que soixante huitarde, je ne peux qu'apprécier ce livre (que j'ai feuilleté, mais pas encore acheté) ainsi que ce poème de Prévert, très à la mode en ce temps là!Marie.

Monique Boulanger 23/04/2008 11:01

bonjour Guthin. Très beau ce poème, pour une fois l'amour n'est pas égoïste. Accepter que l'autre s'en aille si tel est son souhait et ne vouloir que son bonheur.Pour répondre à ton com je suis à l'avant plan avec un monsieur qui me tient par l'épaule et qui est appuyé sur une des 2 motos qui sont l'une à côté de l'autre. Ca y est, tu me vois? Sinon demande à Clochette qu'elle aggrandisse la photo(lol). Merci pour l'intérêt porté à mes articles. Je m'en vais voir la suite chez toi.Bisou Guthin de Momo 

vita 22/04/2008 14:52

bonjour de VITA