Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 19:56

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

 

Il y a quelques jours, j'ai rencontré notre ami Guthin en pleine activité.


- Hello Guthin ! Lui criais-je.
- Je te trouve bien agité ce matin.
- Eh mets-toi à ma place me répondit-il dans quelques jours je vais devoir travailler toute la nuit et je ne suis pas prêt, que va penser le Père-Noël ?
- Ah pour sûr ! Lui je lui dis en souriant, tu risquerais d'être privé de cadeau et peut-être même avoir la visite du Père fouettard ou tiens par exemple, la visite d'une sorcière qui te transformerait en crapaud. J'en connais une, je pourrais lui en glisser deux mots à l'oreille.
- Ah et tu trouves ça drôle ? Moi pas ajouta-t-il.
- Je plaisante Guthin, tu le sais bien. Je sais que pour toi Noël est très important ainsi que pour tous les enfants et les gens qui souffrent. Je sais que ce soir-là tu vas te démener comme un beau diable, si je peux me permettre cette expression.
- Oui c'est vrai me répondit-il, tient d'ailleurs je vais te raconter une histoire, tout en me préparant.
- Je suis tout ouïe lui répondis-je.
- Tu es quoi me demanda -'il ?
- C'est une façon de te dire que je t'écoute, rajoutais-je.
- Ah ! Des fois tu parles d'une drôle de manière me dit Guthin, il faudra que tu m'expliques.
Si on continue comme ça, je n'aurai pas fini mon histoire avant mon départ.
- Je m'adossai au tronc du vieux chêne et écouta notre Lutin.
Il commença ainsi.
- C'était dans une de ces contrées du grand nord à la limite du cercle polaire arctique. La neige avait recouvert en partie de son blanc manteau, les forêts de sapins et de pins qui couvraient une grande partie de cette région.
A la lisière de cette immensité de résineux, on pouvait y apercevoir quelques habitants.
Oh ! me dit- Guthin, ils ne ressemblent en rien à ces gens, vêtus de tweed et d'astrakan, aux somptueuses maisons dont les fenêtres sont parées d'innombrables guirlandes lumineuses. Des demeures qui respirent « le bon vivre ». Ce sont ces mêmes gens qui, pour se rendre à la ville la plus proche, utilisent d'énormes véhicules aux roues monstrueuses en guise de traineau. Une façon comme une autre de paraître.
Encore un caractère humain que je ne comprends pas me dit Guthin.
Non ! Vois-tu, ces habitants vivent de bien peu de choses.
En été, certains se rendaient à ville pour y faire de menus travaux de voirie, d'autres pour travailler dans les papeteries à brasser la cellulose ou dans les scieries soit à l'abattage ou l'écorçage des arbres, ceci afin d'y gagner quelques penni  pour survivre.
Ils ne se plaignent pas, c'est leur vie, un héritage ancestral. Comme si cette condition humaine avait été établie depuis des millénaires et que rien ne pourrait la changer.
Difficile à comprendre n'est pas, me demanda Guthin ?
- Je ne sus pas quoi lui répondre, pris au dépourvu pas la question.
Il continua son récit.
- L'hiver faisant, tous ses travaux s'arrêtaient avec l'arrivée de la neige, il leur fraudait attendre plusieurs mois pour reprendre toutes activités. Désormais ils devaient être patients.
- « Tenir » serait le mot juste. Rajoutais-je ?
- Oui, me dit Guthin en hochant la tête puis continua.
Pour subvenir à leurs moyens ou pour faire quelques provisions, il ne restait plus que la chasse et la pêche quand la glace n'était pas trop épaisse.
Car vois-tu, ce n'est pas facile de pêcher ainsi, chaque jour il faut entretenir le petit trou par lequel on plonge la ligne.
Mais malheureusement, cette année là à l'approche de Noël la température était si basse que la glace se reformait instantanément autour du fil ce qui empêchait toute prise possible.
Ils n'auront pas de saumon pour le repas de la veillée du Solstice d'hiver.
Ah, je te vois ouvrir de grands yeux me dit-il. Eh oui pour ces peuples nomades cette viellée c'est comme Noël pour vous. Elle est très importante, ils se réunissent tous dans la plus grande des huttes autour d'un bon feu de bois pour fêter le Solstice d'hiver, la nuit la plus longue, bien sûr elle a lieu quelques jours avant Noël parfois le 20, ou le 21 il est arrivé même qu'une fois cela soit le 23 mais c'est très rare.
- Mais dis-moi Guthin qu'elle est la signification de cette fête demandais-je ?
- Eh bien vois-tu, me répondit-Guthin. Pour ces peuples, ce jour est le signe que la terre s'éveille et qu'elle attend le printemps. C'est la fête de la lumière, elle célèbre le renouveau, la croissance, le temps de la création.
- La fête de la lumière ? M'esclaffais-je, le soleil ne montre même pas le bout de son nez, tu parles d'une lumière.
- Tu n'y comprends rien aux coutumes des gens du Grand Nord, me jeta Guthin.
Tu ne fais pas partie de notre monde alors écoute et tais-toi.
- Excuse-moi Guthin, tu as raison, je ne voulais pas de froisser.
- Bon, c'est bon ! Grogna-t-il.
- Où en étais-je me demanda-t-il ? Ah oui, ......



La fin est programmée pour demain matin cela vous laissera le temps de vous préparez pour le repas du soir .Hihihi

 

 

 

    

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 
    

 CopyrightFrance.com


 

Partager cet article

Repost 0
Published by la plume de Guthin - dans Aventures fantastiques
commenter cet article

commentaires

cryfil 01/01/2009 09:56

Quichottine 24/12/2008 13:29

Belle fête de solstice d'hiver, Guthin, à toi et à ta plume !

Aniélys 24/12/2008 11:49

Ravie de ton retour Guthin et merci de nous offrir ce joli petit conte de Noël.Quant à ton amie Louise, j'espère de tout coeur que la nouvelle année lui apportera sérénité et guérison !Gros bisous
 

Aniélys 24/12/2008 11:30

Un joli conte pour Noël...merci Guthin ! J'ai hâte de connaître la suite !Quant à ton amie Louise, j'espère de tout coeur que la nouvelle année va lui apporter sérénité et guérison !Je te souhaite un joyeux Noël plein de douceurs et de joie.Gros bisous

Louise 24/12/2008 07:16

Bon matin mon ami , je n'etais pas presente pendant un mois j'etais hospitalisee pour une tumeur au cerveau ...grosse comme un oeuf sauf que c'etait liquide , ma neurochirurgienne l'a videe on a fait une biopsie les cellulles etaient mortes donc pas de cancer ...mais ou elle est situee impossible d'enlever car je pourrais avoir des sequelles permanentes mais c'est gros comme un cil mais impossible de l'enlever ....ma neuro veut bruler a la radiotherapie mais elle m'a dit que si elle croit encor la qu;il y a danger elle ne prendra aucune chance ..alors je devrai vivre avec cette tumeur , j'ai un CT scan en Fevrier si il n'y a pas de liuide qui s'est formé ce sera bien tant mieux si oui on posera a la surface de la peu un drain et des que le luiquide se formera le drain videra la chirurgie a ete un succes ...je ne peux par contre marcher seule j'ai un appareil qui m'aide a circuler ...je ne suis pas forte j'ai besoin  de  besoi de beaucoup de repos ,laisser le temps au tems Je te souhtaite un beau Noel gros bisous et calin de ton amie du bout du monde  qui malgre tout ne t'oublie pas , je reviendrai te relire a bientot mon ami Louise xxx