Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 20:38



Une légère brume recouvrait la forêt. Déjà l'activité battait son plein, les oiseaux s'afféraient aux nids il fallait bien nourrir les nichées de printemps. Toute cette cacophonie de chants, n'en avait pas réveillé pour autant notre Lutin. Celui-ci bien sagement allongé dans son matelas de mousse dormait à point fermé.
Il fallut qu'un pic épeiche vienne s'installer au-dessus de sa demeure et commence son solo de percussion pour que notre Lutin ouvrit un oeil.
Par Merlin cria-t-il, quel est ce malandrin qui a décidé de faire un tel raffut ? Mais le bruit ne cessait point .Guthin se leva et sortit de son trou.
Ohé l'ami dit-il, Il scruta sur la hauteur du tronc afin de débusquer ce trouble fait qui avait eu le toupet de le réveiller, mais comme il avait encore les yeux embrumés il ne vit pas de suite.
Il se frotta les yeux comme pour chasser un mauvais rêve. Son regard tomba enfin sur un beau pic épeiche. Celui-ci tranquillement planté sur le tronc s'activait sur l'écorce épaisse
C'est toi qui fais tout ce bruit au dessus de ma tête ? Demanda Guthin tu ne pourrais pas aller autre part ? Non !
C'est sur ce tronc là que tu as décidé de jeter ton dévolu. Des chênes il n'y en a qu'un à Boiscéliandre.
Sans prêter la moindre attention à Guthin l'oiseau continuait son martelage assourdissant.
A croire que celui-ci n'avait pas compris ce que Guthin lui disait. 
 
Oh oh !! Cria  Guthin à l'oiseau, tu es sourd ? Je pense que oui rajouta Guthin, vu le bruit que tu fais, tu dois sûrement être sourd.
Et toi Gonthran, tu ne dit rien, demanda Guthin à son colocataire, (
Je vous rappelle que notre que notre lutin, a  comme voisin Gonthran le hibou et que celui-ci a élu domicile dans un trou du vieux chêne juste au-dessus de la demeure de Guthin).
Pas de réponse de Gonthran.
Ohé Gonthran tu dors ? Cria Guthin, Non,  ce n'est pas possible avec un ramdam pareil !!
Eh toi le pic épeiche tu ne pourrais pas arrêter cinq minutes afin que je sache si le bel emplumé de Gonthran est encore dans son trou ?
Le bruit cessa, Guthin en profita pour réitérer son appel.
Oh Gonthran tu es là ?....
Pas un mot, mais où est-il donc ce hibou de malheur ? Demanda Guthin.
Guthin abandonna son idée d'appeler Gonthran et rentra dans sa demeure.
Le pas de la porte à peine franchi,  que le pic recommença son concert.
Oh je n'y tiens plus dit Guthin. Il sortit de sa maison ramassa un morceau de bois et se mit à taper de toutes ses force sur le tronc du chêne. Alerté par le bruit le Pic épeiche arrêta de tambouriner.
Ah enfin dit Guthin,  tu as compris qu'il fallait que tu stoppes ton raffut. Sa phrase terminée le pic repris son piquetage.
Guthin lui aussi recommença à tambouriner avec son morceau de bois.
Bon ça va durer longtemps ce cirque ? demanda Guthin.
Le pic épeiche s'arrêta, quitta son emplacement et descendit de quelques mètres.
Pas trop tôt, lui dit Guthin.
Le pic s'approcha de Guthin .Eh !! Ce n'est pas comme ça qu'il faut faire pour attraper des vers lui dit le pic.
Ta façon de chasser me parait plutôt rudimentaire rajouta-t-il
Guthin en avait les bras coupés, il laissa tomber son morceau de bois et ajouta.
Alors là toi, tu ne manques pas de toupet, ça fait déjà un moment que je m'égosille pour que tu arrêtes son vacarme et là toi tel un beau seigneur tu me dis que ce n'est pas comme cela que l'on chasse le ver.(
En disant cela Guthin utilisa une intonation plus ou moins précieuse, si vous voyez c que je veux dire )

Apprenez, Monsieur le pic épeiche que je ne mange pas de ver donc je ne chassais pas et secondement (
c'est Guthin qui parle) vous avez décidé de jeter votre dévolu sur un arbre que je partage avec mon ami Gonthran le hibou.
Et que si ce emplumé avait été séant il vous aurait viré dès le premier coup de bec.
Ah, Ah, vous me faites bien rire Monsieur le Lutin dit le Pic Epeiche .C'est justement votre soit disant ami Gonthran qui m'a dit de venir ici. Que je trouverai de quoi faire ripaille sur ce vieux tronc vermoulu et en plus je vous servirais de réveil.
Je constate que vous avez le réveil grincheux .Mais mon festin ainsi que ma mission étant terminés je vais prendre congé ....
Je vous souhaite donc , Monsieur le lutin une bonne journée. …….


Plutôt en colère le Pic, mais  Guthin ne se doute de  ce qui va  lui arriver dans les heures qui vont suivrent.


Il faudra attendre le temps de mettre le texte en forme …hihihi . Oh j’adore vous faire languir comme  disait si bien  A Daudet. Mais je suis loin d’arriver à ses chevilles , d’ailleurs il n’a jamais parlé de Lutin dans ces histoires.

Tiens voilà une question que je  poserai à notre chère Bibliothécaire Quichottine. 



 

 

 

 

 
    

 CopyrightFrance.com


Partager cet article

Repost 0
Published by la plume de Guthin - dans Aventures fantastiques
commenter cet article

commentaires

Pivoine 28/06/2008 22:44

Merci Guthin de ta belle histoire sur mon blog.

Quichottine :0059: 26/06/2008 13:56

Ah... J'ai oublié de te dire... moi; je crois que j'aurais aussi été de mauvais poil si j'avais eu un tel réveil...Pourtant, je ne suis pas ta marmotte, moi... :-))))Bisous... :0010:

Quichottine :0059: 26/06/2008 13:54

Pour ta question... je ne sais pas...Mais tu sais, je suis loin d'avoir lu tout d'Alphose Daudet... (sourire)Merci pour ta confiance en moi... :0010:

SevMélusine 19/06/2008 11:07

Grincheux le lutin à son réveil ? Bah... on le serait à moins !Vite, je repars dans la suite... (pas nuptiale) de ton récit !!A plus

le bigorneau 18/06/2008 18:09

tac tac tac...je vais lire la suite...de suite...